Livre: Les trois dames d'Antibes de Somerset Maugham

Publié le par Jémlyre

Titre: Les trois grosses dames d'Antibes
Auteur: Somerset Maugham
Éditeur: Robert Laffont
Nombre de pages:693
Genre: Nouvelles




9782221114780



Présentation de l'éditeur
:


"Somerset Maugham peut être considéré comme le plus français des grands écrivains anglais du XXe siècle. Il s'est illustré dans tous les genres littéraires et particulièrement dans des nouvelles
qui, au dire de Patricia Highsmith, « semblent englober toutel'expérience humaine en l'espace de quelques pages.»

Les Trois Grosses Dames d'Antibes est le premier de quatre recueils à paraître dans la collection «Pavillons poche » qui rassemblent les nouvelles de Somerset Maugham. On y découvre l'univers de l'auteur : l'Empire britannique, cet ailleurs colonial que l'auteur chérit et qui le fait rêver ; l'Espagne, un autre ailleurs parfois idéalisé ; et la France, où il a passé son enfance.

Abordant dans un anticonformisme avoué ses thèmes de prédilection littéralement amoraux, ces courts récits mettent notamment en scène des fils de bonne famille qui se mettent à jouer et fréquenter des femmes, un repris de justice qui part dans le Pacifique, devient bigame et goûte enfin au bonheur... Autant de personnages dépeints avec ironie et tendresse.
Les nouvelles, parfois cruelles, dénoncent avec un esprit décapant le monde étriqué de la bourgeoisie et de ses préoccupations, et l'univers désuet de l'aristocratie. Souvent drôle, plein de fantaisie et empreint d'une certaine nostalgie, ce volume est celui d'un monde en train de disparaître, celui de la jeunesse de l'auteur."


Mon avis:


Avec « Les trois grosses dames d'Antibes », qui est le titre d'une des trente nouvelles que comprend ce recueil, le lecteur voyage à travers le monde, puisque le cadre géographique change d'une nouvelle à l'autre, mais aussi à travers la nature humaine.

Diverses situations nous sont présentées et l'auteur analyse avec acuité et sans artifice les sentiments et émotions de ses personnages.

Les tableaux psychologiques dépeints, le sont avec une étonnante précision et souvent avec une touche d'humour.

Nous découvrons toute la complexité des relations humaines, sentimentales ou autres.

Mes nouvelles préférées sont: Pluie, La déchéance d'Edward Barnard, Mackintosh, L'indomptable, La mère, Avant la réception, Louise et La peur dans le sang.

J'ai terminé avec beaucoup de regret ce recueil de nouvelles de Somerset Maugham.

Le style concis, sans fioritures de cet auteur ainsi que la diversité des nouvelles m'ont fait vivre des moments de jouissance intellectuelle, qui n'est pas sans me rappeler celle que j'éprouvais il y a quelques années en arrière, en lisant des auteurs réalistes français.

L'appellation « Le Maupassant anglais » est à mon sens pleinement justifiée ! J'avais tout lu de Maupassant mais honte à moi, je ne m'étais jamais assez penchée sur les écrits de Maugham.

L'erreur est désormais réparée et je me réjouis de lire d'autres ouvrages de cet auteur.

D'ailleurs, ce livre est à mon grand plaisir, le premier d'une série de quatre qui regroupent des nouvelles de Maugham.

Un grand merci à l'éditeur, Robert Laffont et à Blog o book pour m'avoir procuré ces moments de lecture si plaisants.

Ce livre est un coup de coeur !



Publié dans Autres genres

Commenter cet article

Alex-Mot-a-Mots 27/01/2010 21:11


Je n'aime pas trop les nouvelles, mais en ce moment, je ne suis pas contre un peu de soleil d'Antibes.


Jémlyre 27/01/2010 21:54


Fonce !


songes-littéraires 24/01/2010 15:58


Très jolie critique, ça me donne bien envie de découvrir! Surtout avec ta comparaison avec Maupassant :)
L' autre jour en me promenant dans une librairie j' ai vu ce livre au détour d' un rayon,et j' ai pensé à toi qui étais justement en train de le lire.
A bientôt.Songes.


Jémlyre 24/01/2010 19:30


Coucou Songes, cela me fait plaisir de te lire. Si tu as l'occasion de lire ce recueil, n'hésite pas !

 


Awa 24/01/2010 15:00


Il a l'air vraiment bien, je le note !


Jémlyre 24/01/2010 19:28


Oui Awa, note-le ! Tu m'en diras des nouvelles