Contes carnivores de Bernard Quiriny

Publié le par Jémlyre

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune sur le site Partage Lecture, en partenariat avec les éditions Points.

 

carn.jpg

 

4è de couverture:


Un botaniste amoureux de sa plante carnivore. Un curé qui se dédouble dans différents corps. Une femme-orange qui se laisse boire par ses amants. Une société d’esthètes fascinés par les marées noires. Des Indiens d’Amazonie qu’aucun linguiste ne comprend… Entre Marcel Aymé et José Luis Borges, ces quatorze nouvelles où le drolatique se mêle à l’onirique provoquent une joie… dévorante.

 

Mon avis: 

 

Je referme à regret ce recueil de nouvelles. Un grand merci à Points et à Bernard Quiriny pour ces excellents moments de lecture.
Tous les ingrédients pour ne pas s'ennuyer sont réunis dans ce livre ! Des nouvelles traitant de sujets variés et une ambiance souvent étrange et fantastique, permettant à l'esprit de s'évader du carcan conformiste dont nous sommes si souvent entourés.
C'est un hymne à la liberté d'écrire sans être entravé par la nécessité d'être réaliste. Et puis qu'est ce qu'être réaliste en fin de compte ?
J'ai adoré toutes les nouvelles sans exception mais certaines plus que d'autres, notamment marées noires (texte ne manquant pas de finesse et dans lequel j'ai cru voir en filigrane une critique beaucoup plus large. Et puis l'attirance pour le morbide n'est pas si rare que cela, témoin en est le succès des faits divers), souvenirs d'un tueur à gages et conte carnivore.
On sent que l'auteur se fait plaisir en écrivant et enchante par la même occasion son lecteur avec des textes libres (oui, c'est bien le mot juste), virtuoses, jubilatoires et revigorants, pour reprendre les termes du Figaro magazine auxquels j'adhère entièrement.
Sanguine illustre d'ailleurs clairement l'attrait que peut exercer l'étrange sur l'Humain. Notre homme est tiraillé entre la peur de l'inconnu et l'excitation de la découverte de quelque chose de nouveau.
L'imagination est fortement sollicitée et je me suis sentie emportée, dépaysée par tant de merveilles sortant de l'ordinaire.
Qu'aurait-on fait à la place de l'évêque ? A la place de Renouvier ? Et le langage des Yapous ? Enfin un peu de désordre dans nos vies si bien réglées et sans surprise !

Si vous voulez vous envoler intellectuellement vers d'autres horizons et libérer votre pensée de toutes ces entraves qui nous imposent d'être soi-disant cartésiens et de fermer la porte à toute fantaisie, lisez ce livre !

Un coup de cœur !

 

Les avis des membres de Partage Lecture

 


 

Commenter cet article

Zizi Mule A Tresse 05/01/2011 11:17


Très belle critique pour un livre que j'ai beaucoup aimé. C'est le recueil de nouvelles le plus surprenant que j'ai lu.


Jémlyre 05/01/2011 16:41



Contente de savoir que d'autres ont aimé cette lecture :-)