Coeurs blessés de Victoria Lancelotta

Publié le par Jémlyre

Livre lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions 10/18 que je remercie chaleureusement.

Titre: Cœurs blessés
Auteur: Victoria Lancelotta
Editeur: 10/18
Nombre de pages: 240 pages

 

lancelotta-copie-1.jpg

 

4è de couverture:

Il aura suffi à Regina d'une infidélité de plus pour entrevoir sa dévotion. Rongée par les démons de son enfance, cette femme à l'air sensible et chaleureux ne parvient plus à jouer le rôle de la parfaite épouse auprès de cet homme qui l'aime et lui donne tout. Mais pour Daniel, las de ce qu'il ressent comme de l'indifférence, il est déjà trop tard. Abandonnée en terrain trop connu, à cette solitude qui fut naguère la sienne, Regina va plonger aux racines de son mal et apprendre à se dépouiller de ses illusions et de ses mensonges. Avant de découvrir qu'elle aime son mari... Portée par la grâce de l'écriture, Lancelotta brosse dans un souffle le portrait sans fard d'une femme blessée et les infinies contradictions du coeur.

Mon avis:

Un excellent roman et une très belle analyse des conséquences du départ prématuré et inexpliqué d'une mère sur sa fille de 5 ans.
L'absence de la mère influencera non seulement la relation père/fille, celui-ci vivant avec le souvenir de son épouse, vraisemblablement idéalisée, qui laisse peu de place à l'héroïne mais aussi les relations de Régina avec les hommes.
Lancelotta décrit admirablement avec une plume simple mais dense, l'évolution de la petite fille, son adolescence puis l'âge adulte.
Abandonnée physiquement par sa mère et souffrant de ne pas trouver la place qu'elle voudrait auprès de son père, elle se sent probablement inconsciemment indigne d'amour et détruira la stabilité qu'elle aura trouvé après le mariage afin de répondre à son schéma inconscient.
Les démons du passé n'ayant pas été exorcisés et la crainte de la solitude couplée à une recherche de celle-ci (pouvant sembler contradictoire mais ne l'est pas tant que cela) étant omniprésente.
Sans oublier tout l'aspect de la différence de niveau social entre le milieu dont l'héroïne est issue et celui de sa belle-famille,qui contribue à l'isoler encore plus.
Elle finira par retourner auprès de « son premier amour » occuper la place qu'aurait dû occuper sa génitrice. Cette partie du livre contient quelques passages forts qui éclairent bien la psychologie de Régina et de son père.
Un livre à savourer !

Un très grand merci à 10/18 dont les livres ne m'ont jusqu'à nouvel ordre jamais déçue.

 

Les avis des membres de Partage Lecture 

Commenter cet article