Livre: Choses et autres de Guy de Maupassant

Publié le par Jémlyre

Auteur : Guy de Maupassant              
Titre: Choses et autres
Edition: Le livre de poche                
Pages: 491


Genre: Chroniques




4è de couverture
:


" C'était le temps de la vie parisienne ", et son âge d'or. A des quotidiens comme Le Gaulois, lu par la meilleure société, Le Figaro, au public plus éclectique, ou encore à l'incisif Gil Blas collaboraient les meilleures plumes du temps. Parmi elles, celle de Maupassant. Ce n'est pas la partie la plus connue de son œuvre ; ce n'est pas la moins attachante. Le regard sans indulgence, volontiers décapant, court d'une visite à Zola au Faubourg. Moraliste rigoureux mais pas sévère, attentif aux corruptions d'une époque qui s'était donné un conformisme de façade afin de mieux assouvir dans l'ombre une inextinguible soif de plaisirs, Maupassant dénonce les " balançoires " des modes, croque, juge, griffe et n'oublie jamais sa science des êtres et des choses. Rien de plus brillant que ces chroniques, et rien de moins superficiel. Le ton est celui de la conversation civile, le fond celui d'un grand écrivain, à l'opposé l'un et l'autre de cette " causerie française, fine, banale, aimablement malveillante " que dénonce Fort comme la mort.


Mon avis:

Ayant presque tout lu de Maupassant il y a des années de cela, ce livre m'a procuré le plaisir de me replonger dans l'univers de cet auteur.
J'ai retrouvé sa verve et son ironie quand il s'agit de critiquer les différents aspects de la société de son époque que ce soit la politique, la littérature, la peinture, le journalisme, les mœurs, les relations humaines...etc
Beaucoup de ses réflexions sont tellement justes! et on découvre souvent que peu de choses ont changé depuis, surtout en matière de rapports humains.
Certaines de ses chroniques décrivent des écrivains célèbres qu'il a connus (Flaubert, Tourgueniev, Daudet, Zola) et qu'il rencontrait régulièrement à l'occasion de réunions chez Flaubert ou Zola.
C'était pour moi un excellent moment de lecture.

Publié dans Littérature classique

Commenter cet article