Livre: La nostalgie de l'ange d'Alice Sebold

Publié le par Jémlyre

Auteur: Alice Sebold
Titre: La nostalgie de l'ange
Edition : Nil                                 
Pages: 352




4è de couverture:

Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973.

« Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie.

Ce n'est pas Mr. Botte qui m'a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C'est bien ça le problème. On n'est jamais sûr de rien... C'est un voisin qui m'a tuée. »

Susie est au Ciel, et pourtant son aventure ne fait que commencer...

« Un roman sans limites : on le commence, on oublie tout, et c'est encore mieux qu'au cinéma... » Yann Queffelec

« Un roman fantastique... Un chef-d'oeuvre insolite et poignant. » Gilles Martin-Chauffier, rédacteur en chef de Paris-Match

« La Nostalgie de l'Ange est une des expériences de lecture les plus étranges que j'ai faite depuis longtemps, et aussi des plus mémorables... Un chef-d'oeuvre d'imagination et un hommage au pouvoir apaisant de la douleur. » Michael Chabou


Mon avis:

J'ai longtemps hésité à lire ce livre dont le résumé ne m'interpellait pas.
On me l'avait offert il y a 2 ou 3 ans et depuis , il traîne dans ma bibliothèque.

En lisant les premières pages, je me suis vite ennuyée et j'ai failli lâcher en cours de route, mais j'ai décidé de continuer la lecture de ce roman dont on m'avait dit autant de bien que de mal.

Je trouve l'idée de la morte (Susie) qui observe depuis le paradis assez fantaisiste et son retour dans le corps de son amie (Ruth) vers la fin du roman pour faire l'amour avec le petit ami qu'elle n'a pas eu le temps de bien connaître avant sa mort encore plus.
Il y a parfois des sauts du coq-à-l'âne assez difficiles à suivre tout au long du récit.Un passage assez brusque de la description des activités de Susie au paradis , au train de vie des personnes sur terre et même des retours dans l'enfance de l'adolescente.
Il a souvent fallu que je m'arrête et que je relise certains passages pour mieux en saisir le sens; ce que je ne réussissais pas toujours à faire.(La traduction y est-elle pour quelque chose?).
Pendant la lecture, j'ai parfois eu l'impression de lire un livre pour ado; est-ce parce que la plupart des personnages sont justement jeunes et qu'il y a une bonne description des préoccupations spécifiques à cet âge?

Cependant, j'ai apprécié la vue d'ensemble sur les vivants , à partir du ciel car elle a permis une bonne analyse des sentiments profonds de chacun.
Ceci dit, la description des émotions de Mme Singh et de Mme Salmon et de leur malaise dans leur couple m'a paru beaucoup trop pointue pour émaner de Susie.
L'auteur se confond souvent avec l'adolescente dans ses impressions et décrit avec beaucoup de justesse les sentiments de chacun.
Certaines réflexions sur la vie sont assez profondes et vraies.
Même l'enfance de Mr Harvey (L'assassin) est revisitée pour tenter d'expliquer ce qui l'a poussé à devenir ce qu'il est.

L'ambiance générale du livre dégage beaucoup d'humanité mais aussi de l'amertume.
L'auteur décrit bien la douleur et insiste sur l'injustice subie par Susie et sur le fait qu'elle n'a pas eu droit à une découverte agréable de la sexualité.
Sebold ayant elle-même vécu un viol , on comprend aisément pourquoi elle excelle tant à décrire le ressenti de Susie.

 

Publié dans Romans contemporains

Commenter cet article

Nyenna 21/11/2009 10:09


Oh... moi j'ai beaucoup aimé ce roman! Une adaptation va sortir au ciné, réalisé par Peter Jackson, le titre est Lovely Bones


devoreuse2livres 11/10/2009 15:36


J'ai beaucoup aimé ce livre. Ca a été un vrai coup de coeur car je n'en avait jamais lu un comme ça. Comment dire, ce livre est poignant et j'aime à m'imaginer que cela pourrait se passer comme ça
aprés la mort.